vendredi 8 mai 2020


Grotte de Barjac
Réseau Bernard Magos

                                                    Malgré des publications que ce soit dans des revues spéléos, dans le livre "Un Monde Souterrain"  de Serge Caillault  et  Guido Goossens,  ou le film de Daniel Penez: "Les Dessous Chics de Barjac", il est impossible de montrer toutes les richesses minérales et exceptionnelles de cette cavité, tant il y en a. 
Choisir 36 photos parmi des milliers reste difficile, très subjectif et sujet aux sensibilités de chacun.
Ce n'est donc qu'un petit et nouvel aperçu.
D'autres sélections suivront avec d'autres rubriques tels: gours, disques, boules etc...
Le Serpent
Crochet de Boucher








A gauche & à droite: 2 fistuleuses carrées
assez courantes dans la grotte.
Stalactite poilue caractéristique.
Stalactite-Toupie excentrique.
Bien seule.
Pas de Danse d'excentrique.






Mais quel fouillis.
Nouilles chinoises ?

Quoi dire ?
Averse d' Excentriques.
Ils auraient pu ajouter un Disque.
Le voilà justement.
Plafond bas sur lequel il ne faut pas arriver en courant!
Goupillons célestes.
Au bord du lac gelé.
Ah non! Je ne passe pas là.
Colon excentrique.
Il paraît que c'est une grotte concrétionnée!
La huitième Boule de Cristal.
Trop c'est trop.
Une dernière.

Pour rappel, l'auteur n'a aucune prétention en matière photographique. Il fait du repérage avec un mini appareil, laissant la réalisation ultérieure de clichés de qualité à un professionnel.

Pour mémoire le film peut être commandé au réalisateur D. Penez (>daniel.penez84@orange.fr<)
au prix de 10-€. 
Pour le livre tiré à 1000 exemplaires, il est en limite d'épuisement. 
Contact: (>serge@speleomag.com<). Prix: 15-€.


lundi 20 avril 2020


Rapport Gardèche 4ème Trimestre 2019

Aven du Kanif. Plusieurs sorties consacrées à l'agrandissement du trou souffleur. avec mon fidèle                                  coéquipier HILTI.
 Avec les pailles, c'est long ! D'autant qu'il faut ressortir à chaque fois. Mais utilisant une ligne à 4 fils, cela permet par l'intermédiaire de 3 bouts de lignes de brancher 3 pailles à mettre en oeuvre en suivant . Ce mini puits souffleur (très mini au départ) semble maintenant donner sur une pente un peu plus grande. Le but est de voir à partir de cette pente si il faut continuer à s'acharner vu l'étroitesse du conduit.
                                                      D'un trou gros comme le poing, on peut maintenant s'y glisser
Et découvrir la pente au dessous.

Aven de la Planche. Un copain retraité de J.B lui signale qu'une dépression s'est produite sur le terrain de sa famille. Avec son accord, nous nous y rendons. Effectivement un effondrement bien net s'est formé à côté d'un ruisseau. Diamètre plus de trois mètres et profondeur  environ deux mètres.   J'y descend et fait le tour, un départ semble possible sur un côté, mais il faudrait vider un maximum au centre formant un cône d'argile et d'arbres divers.
On prospecte autour et dans un affleurement rocheux, on trouve un départ.
Retour quelques jours après, J.B a pris ce qu'il faut en matos.
Hélas, cela ne descend que de quelques mètres après extraction  de pierres et argile. Le fond part en boyau plat et trop étroit. Quelques pailles pour agrandir. La suite semble là, mais dans quelles dimensions et quelle direction ? On est proche de la dépression.
Malheureusement, J.B me fera le mois suivant un petit accident cardiaque qui le conduira à l'hôpital pour plus d'un mois. Le trou attendra.

Aven du B2. Une seule sortie sur cette période.  L'occasion de remplacer les mousquetons qui                                  commencent à s'oxyder.
Petite escalade vers la diaclase haute dont je n'avais vu qu'une partie. 
             
                Concrétionnement typique des plafonds  de la cavité dans cette diaclase .

             
                                                          Et toujours très blanc.

             
   
                                                              Vers l'extrémité de la diaclase encore plus étroite et profonde.

Dans l'escalade qui suit le pont rocheux, je pénètre dans un boyau menant à une autre diaclase non encore vue. Hélas, au bout de quelques mètres, je suis arrêté par une jolie concrétion qui barre le passage. A revoir !
Au retour, j'en profite pour nettoyer pour plus de sécurité le pont rocheux de son argile gras, ainsi que la mini terrasse le jouxtant pour enfin y planter un spit dans la paroi grasse.
Ci dessous topo en cours. Au moins trois diaclases n'ont pas encore été vues afin de le faire dans les meilleures conditions de protection. Idem pour deux puits hyper gras en plein dans les soutirages.

Plan

Coupe


                  
              Le passage du Gong.                                                                Coulée.



Dans l'escalade

Sol

Nid de perles et de coquilles d'escargots !
Il est malheureux que les coquilles ne soient pas de l'âge des perles...
Qu'auraient elles donné ?
Grands remerciements aux Seikowski pour leur participation au B2.




Les prospections pendant cette périodes sont réduites à leur plus simple expression. Un seul départ trouvé, mais non attaqué.
                                                               Départ au pied de barre rocheuse en bordure de plateau.


Réseau Bernard Magos  Evidemment cette cavité nous prend beaucoup de temps avec Guido                                                      Goossens et Nicolas Richardeau .
L'exploration  continue dans un milieu d'une grande fragilité nécessitant des protections spécifiques


Ex: Bâche verte sur toute la longueur du passage, plus lino sur les passages plus sensibles.
Et 50 à 60 cm de haut pour zigzaguer en rampant entre les concrétions.

De nouvelles publications en préparation sont en attente du déconfinement ...

Le Gardèchti.